Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Une plongée dans le Montréal jazzy des années 50-60, des dessins en noir et blanc qui campent magnifiquement l’ambiance voilée et enfumée des clubs de jazz, le portrait tout en finesse d’une femme éprise de musique…


Rose, jeune québ20171101 CC La femme aux cartes postalesMRécoise part de sa Gaspésie natale pour aller vivre son rêve à Montréal, vivre de sa voix, vivre du jazz. Elle y rejoint son ami Roméo et va progressivement se faire un nom dans ce milieu anglophone, où la réussite d’une femme de la campagne et qui plus est francophone n’était pas acquis…  Elle devient Rosie Rainbow, chanteuse d’un trio qui part pour une tournée américaine.

Parallèlement au destin de Rosie, un second récit nous intrigue : celui d’un homme, Victor Weiss, en 2002, qui apprend l’existence d’un frère jumeau, mort dans l’attentat du World Trade Center. Le scénario va tisser subtilement le lien entre ces deux récits…


Le personnage de Rose est très attachant et son histoire, émaillée par les cartes postales qu’elle s’envoie à elle-même lors des moments clés de sa vie, s’intensifie au fil des pages. On est littéralement happé par cette bande-dessinée, car le scénario nous entraîne avec brio dans un drame personnel où la petite histoire rejoint la grande…  Un récit puissant, prenant, servi par le dessin tout en élégance et noir et blanc de Jean-Paul Eid.

 

 

OPAC Recherche Simple